l’intégralité de la conférence de Bernard Lugan, consacrée à l’Algérie et au Sahel – .

l’intégralité de la conférence de Bernard Lugan, consacrée à l’Algérie et au Sahel – .
l’intégralité de la conférence de Bernard Lugan, consacrée à l’Algérie et au Sahel – .
--

L’édition inaugurale du cycle de conférences “Le Grand Témoin”, initié par Le360, a tenu toutes ses promesses. De fructueux échanges ont marqué cette rencontre animée par l’historien Bernard Lugan, autour du thème “L’Algérie, le Sahel et l’avenir de l’Afrique”.

Lundi 3 octobre 2022, devant une salle comble, pendant une heure et demie, l’historien Bernard Lugan a su tenir en haleine un public attentif et passionné.

Africaniste de renom, Bernard Lugan propose une nouvelle lecture des tensions provoquées ces dernières années par l’Algérie (rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, fermeture du gazoduc Maghreb-Europe, fermeture de l’espace aérien, etc.), nous invitant à revoir chaque histoire. comprendre l’origine de l’hostilité pathologique du régime algérien envers le Royaume du Maroc.

“Nous sommes face à un Etat plus que millénaire, le Maroc, avec une profondeur historique, face auquel nous avons une jeune nation, l’Algérie”, observe Bernard Lugan. Plus qu’une question de géopolitique, il pointe une interrogation “mentale” chez les dirigeants algériens “face à cette immense construction historique en Occident”.

Cette attitude consciente, l’orateur l’attribue à un ensemble de facteurs historiques, mais aussi à un aspect purement géographique, en rapport avec la puissance maritime marocaine. “Pour certains Algériens, il est insupportable que le Maroc, en plus de son passé historique, dispose d’un vaste espace maritime qui s’étend de Tanger à la Mauritanie”, explique-t-il.

--

Dans l’intérêt de toute l’Afrique du Nord, de l’Europe et de la région euro-méditerranéenne, la question algéro-marocaine doit être résolue une fois pour toutes, insiste Bernard Lugan. « Il faut essayer de savoir ce qui se passe dans la tête des Algériens. Seuls les Algériens et l’arrivée d’une nouvelle génération le résoudront », explique-t-il.

Evoquant la région du Sahel, l’éditeur du magazine en ligne “L’Afrique naturelle”, estime que l’Algérie n’y a traditionnellement eu aucune influence, contrairement au Maroc.

“A Tombouctou, jusque dans les années 1820-1830, la prière du vendredi était dite au nom du roi du Maroc… L’Afrique de l’Ouest s’est islamisée à travers le Maroc”, raconte Bernard Lugan, qui met en avant le rôle de pacificateur du Maroc à travers la formation des imams. Maliens, Sénégalais, Guinéens, etc.

Bernard Lugan a également tenu à saluer la performance de la politique africaine du Maroc, sous l’impulsion du Roi Mohammed VI, matérialisée par des dizaines de voyages effectués par le Souverain en Afrique, et le retour du Royaume au sein de l’Union Africaine. « Cela a permis à la fois de développer les relations avec les pays africains et de réduire le nombre de reconnaissances de la RASD. Seule une grande diplomatie peut y parvenir », témoigne Bernard Lugan.

- Grand Témoin Le360 tous conférence Bernard Lugan dédié Algérie Sahel

lintégralité conférence Bernard Lugan consacrée lAlgérie Sahel

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--

PREV Le Sommet de la CEDEAO s’ouvre à Abuja – .
NEXT De plus en plus d’étudiants africains francophones acceptés au Canada – .